paris fashion week

Walter Van Beirendonck, l'avant-garde

Si le propre d'un avant-gardiste c'est la solitude face à la critique, force est de reconnaitre que ce show célèbre la communion des êtres et des genres.On y voit une véritable portée artistique et politique. Des finitions d'apparence peu abouties, des matériaux plastiques, des slogans, des tissus impriméz d'un autre âge, une allure de fripperie alternative. Mais, on ne s'empêche pas de voir du Picasso, du Don Quichotte, du Westwood, du Galliano, un oecumenisme artistique qui en définitive plait et que l'on pourrait porter, fier d'y voir une beauté moins évidente

Paris men Fashion Week SS15 : NOIRE

La couleur jouait à cache cache à Paris lors de la dernière fashion week masculine. Les défilés portaient la couleur du deuil, et les efforts de Rynshu, rose et fushia, et Issey Miyake, n'y changeront rien. L'été 2015 sera noir tout au plus bleu, kaki, mais définitivement pâle et terne.

 

Des coupes classiques, ponctuées ça et là d'exubérance digne plus d'un cirque que du prêt à porter chez Comme des Garçons Plus ou Walter Von Beirendonck. Saluons l'audace mais pas la mesure.

Haute Couture, haute voltige

Qu'on se le dise on est rarement déçu par un défilé Haute Couture, tant qu'il n'abuse pas du noir. C'est la rencontre entre le rêve et la mode, la folie et la matière, la preuve en image :