mode

Si à 50 ans tu n'as pas de Peekaboo...

Il n'est pas question ici de renoncer à une Reverso, mais bon Fendi aura finir de convertir les plus refractaires à la maroquinerie masculine. D'allure classique, le Birkin pour homme, il n'en est pas pour autant sectaire, XXL en cuir d'agneau il sert de weekender, medium en croco c'est la nouvelle génération de serviette, et on oserait presque l'amener à la salle de sport ou à la plage, un peu comme un pet, mais bon ce serait d'un snob.

Puzzle bag, du it à l'intemporel

On salue ici le génie de J.W Anderson. Le designer est sans doute la meilleur chos qui soit arrivé à la maison Loewe; il signe une ligne homme avant-gardiste et portable, fait du logo et la marque un nouveau réflexe shopping, redonne vie aux comtoirs et à l'identité de la marque. Et en expert markéting hors pair, il se prend au jeu du it-bag avec succès. Le Puzzle-bag, pièce devenue iconique, sans genre, casual mais sophistiquée, véritable pépite de maroquinerie, est un it, un must et pourrait devenir très vite un intemporel de la marque et de la mode. A porter au dos ou à la main.

I dare you to talk about Mountain hat after that

"The better way to wear a hat is with confidence". Le chapeau révèle autant d'une personne qu'il en cache. Accessoire hors du temps mais dans le temps, jamais las de se transformer, de se réinterpréter, qui donne envie d'être collectionné, qui sublime un look autant qu'un Homme.  C'est à se demander qui du crâne ou du chapeau épouse la forme de l'autre.

20 looks des collections Croisière 2015

Comme pour se rattraper d'une Fashion Week FW 15 un peu décevante, les créateurs osent enfin dans leur collection Croisière et proposent une vision entière de leur univers. Les silhouettes s'affranchissent des codes, les imprimés sont indissociables de la texture, ils l'épousent, se confondent. Les tenues combinent casual et sophistication, jour et nuit, les matières vont par paire, au moins, et les volumes ne cessent d'envelopper le corps, sinon le dévoiler autrement.

La Mode, en noir

On ne veut finalement rien comme les autres, ou du moins on voudrait se démarquer tout en assumant sa personnalité. Entière, amoureux de matières, de structures, de volumes, d'audace. 

On peut autant aller chez Zara, s’enticher de tee-shirt basiques, qu'on ne mettra qu’une ou deux fois tout au plus, ou craquer sur des pièces trop connues, que l’on verra sur tous les férus de tendances, comme s’il eut s’agit d’une pièce H&M ou Celio. Il reste peut-être encore du commercial bien-à-porter, mais commun.

Les tendances font des clones, mais la mode.

Essentiels de l'esthète parisien

Son intérieur...Quand beaucoup ne jureront que par Dyptique ou Ladurée, il préférera une pièce de la collection Kartomancie de Maison by Khol, elle tient dans une pièce de porcelaine de Limoges, s'inscrit au croisement des sens, et possède tout ce qu'il réclame de bon et beau. 

Leçon de transparence par Hugo Matha

Voir et être vu, ne rien cacher, c’est toute l’ambigüité de la transparence. Oublier le contenant et se concentrer sur son contenu, en proposer une autre lecture et aller à l'essentiel. Nous serions tenté de dire finalement, dis moi ce que contient ton sac, et je te dirai qui tu es.

Qu’y a-t’il à y cacher ? Pas grand-chose, peut-être se débarrassera-t-on du superflu, et se souciera-t-on davantage des détails. Une boite à cigarettes, un mouchoir brodé, un stylo, un carnet...

ATTENTION must-have par la maison Perrin Paris

Christian Louboutin, Karl Lagerfeld, Frank Gehry, Rei Kawakubo pour ne citer que ceux là, il ne fallait pas moins de six icônes de l'art et de la mode pour redonner son faste au Monogramme Louis Vuitton, trop de fois dénaturé par les contrefaçons chinoises. Sans doutes l'occasion de retomber amoureux de cette maison tout aussi iconique. 

J.W Anderson, Christopher Kane, Londres à l'heure de la mode masculine

Ah la rentrée, des défilés à ne plus savoir où regarder, un soleil plus généreux que le mois dernier, bref Paris revit et ce n'est pas pour me déplaire. C'est aussi l'occasion de faire notre rentrée mode et de décortiquer les défilés du mois de Juin.

Paris men Fashion Week SS15 : NOIRE

La couleur jouait à cache cache à Paris lors de la dernière fashion week masculine. Les défilés portaient la couleur du deuil, et les efforts de Rynshu, rose et fushia, et Issey Miyake, n'y changeront rien. L'été 2015 sera noir tout au plus bleu, kaki, mais définitivement pâle et terne.

 

Des coupes classiques, ponctuées ça et là d'exubérance digne plus d'un cirque que du prêt à porter chez Comme des Garçons Plus ou Walter Von Beirendonck. Saluons l'audace mais pas la mesure.