guadeloupe islands

Diet Vert, manger et vivre bio !

Je réfléchissais à l'angle sous lequel vous parler du magasin bio Diet Vert sans que ça ne tombe comme un cheveu sur la soupe. Au départ, je pensais vous vanter les prix compétitifs et la pléthore de choix dans les rayons, je parlerai finalement de l’expérience Diet Vert.

Le retour

Me voilà de retour ! Je me suis accordé ce temps nécessaire à la réflexion et à une meilleure projection de ce que je veux pour moi, mais surtout de ce que je veux partager avec vous.

Au goûter, un Montserrat ou rien

Ceux qui auront essayer de faire une crème au beurre ou simplement des entremets quelques peu élaborés, savent que le climat de Guadelouoe n'aide pas.

Cuisine de la mer et visuels qui pêchent

Certaines adresses de Saint-François n'ont plus besoin d'être présentées comme La Rhumerie du Pirate, le restaurant de plage ++. A défaut d'avoir les pieds dans le sable, on profitera d'une splendide vue sur la mer et ses nuances de bleu. La salle tout en bois, faute de faire aussi bien que la nature environnante, reproduit tant bien que mal le thème de la piraterie; elle est un peu kitch à mon goût. Mais ce n'est pas pour le décor que l'on s'y presserait, mais plutôt pour la cuisine d'un chef audacieux, Miguel, et son concept autour du rhum et de la pêche locale.

L’Autre Version, du bistrot à prix gastro

L’Autre Version, c’est l’expérience d’un service et d’une salle rare. Si les deux propriétaires n’en sont pas à leur coup d’essai, ce nouveau challenge mérite quelques éloges.

L’Epicure, par amour du produit

S’il est un mot pour décrire la cuisine de l’Epicure, c’est générosité.  Le chef Mathieu Dumont s’amuse ici à casser le cliché d’une gastronomie aux assiettes chiches, en servant des portions savoureuses et gargantuesques de produits exceptionnels. N’allez surtout pas penser que mes quelques semaines dans ses cuisines ont eu raison de mon esprit critique. Au menu et en cuisine, un surenchérissement d’AOP et d’AOC qu’il fait bon de retrouver sur la langue même à des milliers de kilomètres.

Au Widdy’s, la promesse non tenue

Aujourd'hui, je vous parle d'Au Widdy's, la table du chef Ruddy Colmar, au slogan évocateur, saveur et finesse du terroir antillais. Entendez donc produits locaux et cuisine raffinée, sur le papier du moins. Le restaurant situé sur la marina, est étriqué, et n'invite pas à se projeter dans cette promesse de cuisine raffinée. Il n'y a là aucune cohérence dans le mobilier, et le choix des couleurs, du madras, du gris et du fushia. J'oublie vite cette première frustration, bien plus que de la déception, et me plonge dans la lecture du menu.

Jeff Antus, la cuisine créole 2.0

On ne compte plus finalement le nombre d'adresses gourmandes que compte Jarry, et les Délices du Papillon y occupent une place de choix. La table de Jeff et Aurélie Antus propose en effet, une revisite calibrée de la tradition locale. L'extérieur de l'établissement ne paie pas de mine, et l'intérieur est en fin de compte aussi simple que la cuisine est remarquable. C'est d'ailleurs tout ce qui compte, l'assiette, les produits et l'inventivité de Jeff Antus.

Mezzo mezzo, da strapazzo

D'aucuns s'amuseront à lire Medio Medio plutôt que Mezzo Mezzo, et devront revoir leurs exigences à la baisse une fois le menu en main. La table, très prisée à l'heure du déjeuner, ne fait pas de grandes envolées et détonne finalement des éloges qu'on en fait, hormis le service d'une rare qualité. Ici, l'offre n'a d'italien que les pizzas ou les plats de pâtes du menu à rallonge. C'est à se poser d'ailleurs des questions sur la fraicheur des produits. À vouloir plaire à tout le monde, on s'y perd facilement.

Fairouz à l’heure du knafe

Il est toujours bon de remettre les compteurs à zéro et de s'assurer que les bonnes adresses en sont toujours. Je poursuis mon périple gourmand chez Fairouz, la table libanaise de mon enfance, un véritable témoin du melting pot de la culture antillaise. C'est ici que j'ai dégusté mes premiers kibbes, mon premier houmos, mais surtout l'adresse où se déguste encore aujourd'hui le meilleur knafé selon moi. Si la décoration n'a rien de pittoresque, une salle climatisée, habillée de pourpre et de quelques souvenirs d'une autre époque, la cuisine est d'une constance rare.