food

Diet Vert, manger et vivre bio !

Je réfléchissais à l'angle sous lequel vous parler du magasin bio Diet Vert sans que ça ne tombe comme un cheveu sur la soupe. Au départ, je pensais vous vanter les prix compétitifs et la pléthore de choix dans les rayons, je parlerai finalement de l’expérience Diet Vert.

French Coco, l'idée d'être surpris

L’an dernier j’ai fait l’impasse sur les jours gras, l’overdose de beignets et les nuits blanches, cette année j’ai décidé de vivre l’aventure en Martinique. Je l’avoue, je n’ai pas tenu le rythme local vidé-soiree-vidé en pyjama, mais je n’ai pas démérité.

S’il est une chose que je voudrais partager, c’est mon expérience French Coco. D’aucuns ont entendu parle de son cadre contemporain, de son jardin et de la cuisine du chef Nathanaël Ducteil. Il me fallait impérativement y goûter.

Un régal signé Bruno Doucet

Je ne voyais pas d'autres titres possibles après la succession de déceptions gastronomiques que j'ai enchainé ici. Paris, capitale gastronomique, of course not, mais véritable mine de surprises et de plaisirs j'approuve. Et justement hier j'en ai découverte une.

Et je ne suis pas allé chercher bien loin, à l'angle de la rue Sainte-Cécile et la rue du Conservatoire, une minute à pied du boulot, au restaurant La Régalade de Bruno Doucet, dans l'Hôtel de Nell, fraichement ouvert.

Beau + Bon = Bonito

On ne pourra s'empêcher de lire Beaunito une fois entre dans ce restaurant aux allures de beachhouse d'East Hampton. De larges canapés blancs et les tables entourées de fauteuils en rotin immaculés sont autant d'invitation à passer quelques heures à apprécier au choix un cocktail du chef barman Jérôme, ou un des plats sortis de la cuisine ouverte sur la salle.

Au goûter, un Montserrat ou rien

Ceux qui auront essayer de faire une crème au beurre ou simplement des entremets quelques peu élaborés, savent que le climat de Guadelouoe n'aide pas.

Norma's, where breakfast becomes crazy

Je continue volontiers ma serie sur "ces choses simples qui rendent un Homme heureux" pour introduire un autre de mes coups de coeur New-yorkais, Norma's. Je pourrais d'ailleurs poursuivre mon long laius sur le bacon, mais non, Norma's c'est un 3 en 1. Un endroit où l'on concilie l'amour du bacon, celui du chocolat et tout simplement celui d'un petit-déjeuner gargentuesque.

Four Seasons NYC : eggs Benedict and spa

Posez vous quelques minutes que je vous parle sans détours de ces choses "simples" qui rendent un Homme heureux, prenons la poitrine fumée/bacon par exemple.

La pizza à la truffe chez Mercer Kitchen

Je ne vous ferai pas l’affront de vous présenter Mercer Kitchen, la table branchouille de Jean-George en plein coeur de Soho. Je partagerais néanmoins volontiers,  l’orgasme que produit la trop petite pizza fontina et truffe du chef.

Une pâte généreuse mais pas bourrative pour deux sous, une base de fromage crémeuse, juste ce qu’il faut, et de la purée de truffe d’été extrêmement parfumée. À manger chaud, sans attendre.

Clement at Peninsula : une cuisine d'idées, moins de goûts

Pour mes lecteurs de longue date ce n’est plus un secret que je suis un New-Yorkais de cœur. Il n’en demeure que je n’en finis jamais de découvrir cette ville.

De Dominique Ansel à Jo’s Pizza en passant pas Dough, le Fours Seasons et quelques bars de Williamsburg, je m’en suis donné à franches bouchées.

Au Widdy’s, la promesse non tenue

Aujourd'hui, je vous parle d'Au Widdy's, la table du chef Ruddy Colmar, au slogan évocateur, saveur et finesse du terroir antillais. Entendez donc produits locaux et cuisine raffinée, sur le papier du moins. Le restaurant situé sur la marina, est étriqué, et n'invite pas à se projeter dans cette promesse de cuisine raffinée. Il n'y a là aucune cohérence dans le mobilier, et le choix des couleurs, du madras, du gris et du fushia. J'oublie vite cette première frustration, bien plus que de la déception, et me plonge dans la lecture du menu.