From Carnegie to Harlem's worship

Mardi, Mai 24, 2016 - 00:15

Je vous en parle certes moins souvent que de cuisine, mais mon amour de la musique classique et du chant lyrique n’en est pas moindre. C’est d’ailleurs là encore une question d’harmonie et de partition équilibrée. NYC offre un calendrier culturel des plus garnis et vous n’aurez pas de mal à passer une nuit à écouter ou danser  sur un genre de votre choix. Pour moi ce sera, une écoute attentive, quasi religieuse du concerto de l’Orchestre Symphonique de San Francisco,  au Carnegie Hall, temple du genre à l’acoustique et à l’architecture unique. Ce soir, la symphonie « Unfinished » de Schubert en première partie et « The Song of the Earth » de Mahler interprété par la mezzo-soprano Sasha Cooke et le ténor Simon O’Neill. 

Dans un autre registre, je n'ai aps pu m'empecher d'arpenter les couloirs du MoMa et de profiter des derniers jours de l’exposition sur l’œuvre de Pollock, a Collection Survey. Jusqu'au 24 Juillet vous pourrez neanmoins decouvrir une partie de l'oeuvre de Edgar Degas a travers l'exposition A Strange New Beauty. 

Les amateurs de design et de mode se presseront à l’exposition Thom Browne Selects pour le musée Cooper Hewitt au Smithsonian Design Museum. Le designer y crée un cabinet de curiosité recouvert de papier peint réflectif argente et de 50 miroirs de différentes époques, peuplé d’objets décalés. Les Richelieux métalliques par exemple croisent des meubles recouverts d’acier. Un plongeon dans son univers décalé, extravagant, moderne et conservateur à la fois.

Enfin on ne peut pas parler de culture americaine sans mentionner le gospel. C’est sans aucun doute à Harlem que l’on en a la meilleure représentation. Les mercredi après-midi et samedi, vous prendrez la direction de la 125th street pour apprécier au choix, un worship (louange) baptiste ou presbytérien. Pour moi ce sera, la Mount Moriah Baptist Church, 2050 Fifth Avenue at 126th Street. Dans cette même categorie, je me suis laissé guider vers Trinity Church, église des traders et des business men, mais surtout décor d'une des scènes de Nicolas Gage et le Trésor des Templiers (NDLR: c'etait ma minute groopie).

 

 

 

Galerie Images: 

Ajouter un commentaire