Au goûter, un Montserrat ou rien

Mardi, Juillet 19, 2016 - 21:15

Ceux qui auront essayer de faire une crème au beurre ou simplement des entremets quelques peu élaborés, savent que le climat de Guadelouoe n'aide pas.
Et pourtant il en est un qui excelle dans le registre et nous régale de ses créations chocolatées et fruitées, j'ai nommé David Vignau. Que les amateurs de chocolat qui ne s'émeuvent pas du texturé Montserrat, me jettent les premières miettes, s'il en reste. Du praliné croustillant, du chocolat soyeux et fondant, des pépites de crumble sablées; je ne m'aventurerai pas en parlant d'éruption de goûts. Et si non allergiques au cacahuètes, tentez le gâteau éponyme, croquant à souhait.
Moins contrasté mais certainement plus puissant en chocolat le Grand cru sur une base de brownie, vaut le détour.
Bien que chocolatier et confiseur, David Vignau maîtrise le fruit. Le craquant-fondant du sablé breton garni de framboises, se laisse transporter par l'onctuosité d'une chantilly riche et vanillée, terminé de zestes de citron vert.
On ne peut pas parler d'une grande prise de risques dans les mariages de saveurs, néanmoins les visuels plus que soignés et l'équilibre des goûts ne laissent aucun doute sur le talent du pâtissier.
Le rendez-vous, dans le salon de thé de Jarry, en plein coeur du triangle des chocolatiers, un écrin sobre et raffiné. Notez que ces entremets individuels sont également disponibles au format familial.

Galerie Images: 

Ajouter un commentaire